Désolé, je suis senior

1 novembre 2020 | Sujets de Société | Aucun commentaire

Mis à jour le
1 novembre 2020
Temps de lecture estimé
3 minutes

Un sentiment bizarre de malaise m’envahit. Les infos, actualités et autres, nous décrivent une pandémie des plus dangereuses alors que dans la bouche des jeunes que je croise de temps en temps, il s’agit plutôt d’un non-évènement. Il faut se rendre à l’évidence, nous ne vivons pas dans le même monde. A force de penser que l’actualité qui nous est distribuée est la même pour tout le monde, nous avons fini par croire que nous étions intégrés. Et nous en avons même oublié les crises de génération qui ont émaillé notre jeunesse. Nos vieux ne pouvaient pas non plus comprendre à l’époque …

Les médias sont également en partie coupables. Ces repères que constituent nos émissions télé d’actualité, disons la télé en général, n’ont pas le même écho auprès de notre jeunesse. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les jeunes (3-29 ans) consomment en moyenne 45 minutes de télé par jour, alors que les sexagénaires en consomment 230 minutes. C’est cinq fois plus. Je pense qu’alors les fréquentations de réseaux sociaux doivent refléter l’inverse. La TV et, je pense, plus généralement les médias, se focalisent sur une audience qui leur est « acquise ». Le message est donc adapté pour convenir à cette audience.

Dans le brouhaha des news, vraies ou fausses, la réaction de notre jeunesse face à cette pandémie n’est pas très audible. D’ailleurs ne nous parle-ton pas que de protestations ? L’envie de ne confiner que les seniors en tente certains, et pourquoi pas. Sans pousser le raisonnement jusqu’à l’eugénisme, notre génération fait porter à cette jeunesse un poids qui dépasse celui de la solidarité. Pour eux, le covid-19 n’est qu’une petite grippe comme la saisonnière, avec ni plus, ni moins d’impact. Avec un taux de mortalité[1] probablement supérieur à celui de la grippe[2], cette affirmation est douteuse. Mais il est vrai que ces mêmes taux, précis ou non, montrent un écart substantiel une fois rapporté aux classes d’âge.

Pour un jeune donc, les effets sont ceux d’une grippe saisonnière. Son attention étant à la hauteur de l’évènement, pas étonnant qu’il s’en foute. Dès lors, que peut-on réellement attendre de lui (exiger n’étant pas mon point fort) ? Comment faire appel à sa raison sans provoquer l’attitude bravache qui caractérise le groupe ? Quel poids va rester sur les seniors pour contrer cette épidémie ? Le manque de contacts intergénérationnels est-il plus le fait des anciens ? Le but est-il vraiment d’éradiquer le virus ou de minimiser le nombre de morts ? Toutes questions auxquelles il faudra apporter réponse avant d’engager un processus organisé quelconque. Mais il faut faire vite car la deuxième vague est déjà là.


[1] A ne pas confondre avec la létalité : la mortalité se rapporte à la population totale, alors que la létalité se rapporte au nombre d’infections connues ou théoriques.

[2] Calcul très peu fiable pour deux raisons : le taux d’infection de la population par la grippe est calculé sur la base d’un échantillon de population représentatif, chose impossible à l’heure actuelle pour la covid ; le nombre de décès total dû à la covid n’est à fortiori pas connu.

Ceci pourrait également vous intéresser

Démocraties, réveillez-vous …

Démocraties, réveillez-vous …

La démocratie est en danger. Seule la tolérance est capable de mettre l'intolérance au pouvoir par choix. Mais est-on conscient de ce que nous allons perdre ?
AVS un 13ème mois ? Pas le sujet …

AVS un 13ème mois ? Pas le sujet …

Le débat financier sur l'augmentation de l'AVS n'est pas le bon. L'Etat n'en a pas les moyens, et alors ? Le pays les a, lui ...

Aucun commentaire

Envoyer le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sujets de Société

Pour compléter cet aperçu qui se veut global, certains sujets de société soit se trouvent en dehors de toute catégorisation, soit couvrent plusieurs des catégories mentionnées. D’où l’utilité de leur consacrer un chapitre entier. Vous y trouverez des éléments m’ayant permis de prendre des positions qui me paraissent originales sur des sujets de politique politicienne. Pour mémoire ou juste pour info, ma société à moi se limite à ma ville, Genève, et à son entourage immédiat.

© 2023 Un Drôle de Catho

Crédits

Images : digitalblasphemy

Construction : Divi

CMS : WordPress

Hébergement : Infomaniak

Modèles :  diviplugins / peeayecreatives